Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 04.djvu/38

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Fourcinier.

Précisément… (À part.) Je cours à la Ville… j’ai un client dans les bureaux.


Cyprien, paraissant.

Madame de Verrières et M. Fromental demandent si Monsieur veut bien les recevoir ?


Dutrécy, vivement.

Attendez ! je ne sais pas si j’y suis…


Fourcinier.

Comment ?


Dutrécy.

Des solliciteurs !… vous ne le devinez pas !…


Fourcinier.

Fromental !


Dutrécy.

Voyez-vous, il y a une calamité dans ma famille… c’est un arrière petit-cousin qu’on a eu la mauvaise pensée de nommer secrétaire général… alors, on se figure que je vais caser tous les barbistes !…


Fourcinier.

Mais vous n’y êtes pas… la demande de Fromental ne vous coûtera ni un pas ni une démarche…


Dutrécy.

Ah ! vous en êtes bien sûr ?


Fourcinier.

Très sûr !


Dutrécy.

Mais, dans un pareil costume, je ne sais si je puis recevoir.