Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 10.djvu/148

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Scène IV

Verdinet ; puis Galinois



Verdinet, seul.

Sac à papier ! il a mis son chapeau sur les meringues ! (Il prend le paquet et soulève un coin du papier avec précaution.) Ca y est !… il y en a deux douteuses maintenant ! Posons-les là !

Il place le paquet sur le piano.


Galinois, entrant furieux du fond à droite.

À sec !… ils m’ont encore laisser à sec ! je n’ai pas eu ma demi-heure !

Il pose sa canne avec colère sur le piano, et touche aux meringues.


Verdinet, se retournant.

Sapristi ! faites donc attention !


Galinois, le reconnaissant.

Tiens, vous Edmond ?


Verdinet, à part.

Oh ! aïe ! mon notaire de Plombières !


Galinois, lui serrant les mains, avec effusion.

Mon ami… mon bon ami !…


Verdinet.

Ce cher Gallinois ! si je m’attendais à le rencontrer…


Galinois.

Qu’êtes-vous devenu depuis trois ans ?