Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 10.djvu/197

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Verdinet, à part.

Hein ?… Sa cuisinière ?…

Ensemble

Air de Couder

La douce, l’heureuse existence,
Chaque jour nous amène ici
Une nouvelle connaissance,
Qui, plus tard, devient un ami.

Verdinet, au public

Air d’Yelva

J’ai fait ce soir un acte téméraire ;
J’ai dévoilé mes ruses d’autrefois.
Pour s’en servir, plus d’un célibataire
Applaudira du geste et de la voix.
Mais les maris vont me trouver infâme ;
Pas de fureur ! c’est assez, je le sais,
D’avoir osé compromettre ma femme
Sans compromettre encore le succès.
Je me dirai : "J’ai compromis ma femme,
Mais je n’ai pas compromis le succès."

RIDEAU