Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 10.djvu/269

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Alexandra.

Où vas-tu maintenant ?… Reconduis-moi.


Faribol, feignant la plus grande contrariété.

Impossible !… impossible !… l’heure de mon imbécile de concert approche…


Alexandra.

Ah !… cité Valadon ?…


Faribol.

N° 56… une maison superbe !


Alexandra, à part.

Et il n’est pas permis de les étrangler !…


Faribol, tendrement.

Alexandra !… quand donc pourrons-nous passer une soirée à côté l’un de l’autre… au coin du feu !


Alexandra, de même.

Oh ! oui !… le coin du feu !… (À part.) Au moins on a les pincettes !

Elle va prendre son homard.

Ensemble

Air :

Tu t’en vas (le Maçon)

Faribol

Adieu donc !

Alexandra

Adieu donc !

Faribol

Ma biche !

Alexandra

Mon bichon !
Je vais à la maison !