Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 10.djvu/280

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Faribol.

Merci… un étourdissement !


Saint-Gluten, vivement.

Un étourdissement ! c’est très grave ! (Criant.) Garçon !… garçon !… du secours !


Faribol.

Non, c’est inutile !

(Papavert et les Habitués du café, entrant.)

Chœur

Air : ah ! vraiment, c’est affreux ! (Chapeau de paille, acte 2.)

On appelle ! Pourquoi
Ce bruit, ces cris d’effroi ?
Nous voici, dites-nous,
Pourquoi criez-vous ?

On assied Faribol sur une chaise au milieu.


Saint-Gluten.

Monsieur vient d’être pris d’un coup de sang !… (Appelant.) Garçon !… vite un verre d’eau !


Papavert.

J’ai ma lancette… je vais le saigner.


Faribol, se levant vivement.

Par exemple !

Lucien apporte le verre d’eau, le remet à Saint-Gluten, et rentre au café.


Papavert, reconnaissant Faribol.

Tiens !… mon chef d’orchestre…


Saint-Gluten, offrant le verre à Faribol.

Tenez, buvez ! buvez !


Faribol, prenant le verre machinalement.

Mais… à qui dois-je ?…