Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 10.djvu/323

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Corinne.

M. de Saint-Gluten !… est-il riche ?


Papavert.

Dame ! il a un architecte ! (Tirant sa montre.) Dix heures ! Dis donc, Corinne, si tu leur chantais toi-même Amour et Tristesse ?


Corinne, haussant les épaules.

Allons donc !…


Papavert.

J’ai envie de louer un orgue !…


Scène II

Les mêmes, Lucien



Lucien, entrant par la droite ; il est en garçon de café.

Monsieur, me voilà ! Faut-il passer les rafraîchissements ?


Papavert.

Pas encore… on n’a pas chaud… on n’a pas dansé !


Corinne.

Tenez-vous dans l’antichambre pour annoncer.


Lucien.

Bien, madame ! (À Papavert.) Monsieur est-il content de ma tenue ?


Papavert.

Parfait ! parfait !


Corinne.

Pourquoi des gants noirs ?