Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 10.djvu/366

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Thérèse.

Oui, maman.


Madame Lépinois.

Pauvre enfant ! comme la maison va nous sembler vide sans toi (S’attendrissant.) Ah ! j’oubliais… si ton mari est mécontent de son tailleur… fais-lui prendre celui de ton père… (Pleurant) On lui fournit l’étoffe, et il est très raisonnable… (Sanglotant.) Je te recommande aussi son bottier… c’est un Suisse… qui a de la famille… (À part) Mon Dieu, que je souffre !


Joseph, paraissant à la porte du fond avec un paquet enveloppé..

Madame !


Madame Lépinois.

Quoi ?


Joseph.

On apporte ceci pour mademoiselle Thérèse,… de la part de madame Trochu.


Thérèse.

Ma tante Trochu !


Madame Lépinois.

Son cadeau de noce, sans doute !


Laure.

Voyons ! Voyons !


Madame Lépinois, défaisant le paquet.

Qu’est-ce que ça peut être ?… une cafetière en argent !


Thérèse.

Une cafetière !


Laure.

Avec ton chiffre… Elle est superbe !…