Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 10.djvu/54

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ACTE II


Un salon dans un hôtel de Chamounix. — À droite, deuxième plan, la chambre d’Agénor. — Au troisième plan, dans le pan coupé, celle des Bartavelle. — Au fond, la porte d’entrée. — À gauche, au deuxième plan, une fenêtre. — Dans le pan coupé, la chambre de Loïsa. — Au premier plan, un petit guéridon. — Un divan devant la fenêtre. — À droite, premier plan, une table avec tout ce qu’il faut pour écrire. — Fauteuils, chaises, coussin, tabouret de pieds, etc.


Scène première

Martin, Hernandez, Loïsa ; puis Pionceux


Au lever du rideau, Hernandez et Loïsa sont en scène, et Martin sort avec précaution, sur la pointe des pieds, d’une chambre à droite, celle d’Agénor.


Loïsa, à Martin, à voix basse.

Eh bien, comment va-t-il ?


Martin, à voix basse.

Chut ! il dort !


Loïsa, à voix basse.

Pauvre garçon ! il a été bien malade toute la nuit. Ses yeux semblaient nous dire adieu pour toujours.