Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 10.djvu/64

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Edmond.

Un baiser… Nous jouons ! nous jouons !


Hernandez, à part.

Si c’est pour ça qu’ils sont venus en Suisse !


Martin.

Vous ne pourriez pas jouer à autre chose ? Aux échecs, par exemple… ça ne fait pas de bruit ; nous avons un de nos amis malade.


Bathilde, apercevant Hernandez.

Monsieur, peut-être ?


Hernandez.

Moi, malade ? Hernandez malade ? (Se frappant la poitrine.) C’est en bronze, tout ça… tout ça… et le reste en acier !…


Edmond, bas à Bathilde.

C’est un athlète qui court les foires. Ne le contrarie pas.


Martin, à Bathilde.

Eh bien, êtes-vous contente de la Suisse ?


Bathilde.

Oh ! très contente !… Dans ce moment, nous allons voir le glacier des Bossons.


Martin.

Et vous emportez votre album pour dessiner ?


Bathilde, déposant l’album sur la table.

Oh ! non, j’écris dessus mes impressions de voyage…


Martin.

Et qu’est-ce que vous avez déjà vu ?