Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 10.djvu/63

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Martin.

C’est vrai… Ainsi, toi, tu as rapporté des pays chauds une terrible habitude… tu cries comme un sourd ! (À ce moment, on entend de grands éclats de rire dans la chambre numéro 3, pan coupé de droite.) Ah çà ! est-ce qu’ils vont recommencer leur sabbat ? (Courant à la porte et frappant.) Mais taisez-vous donc, par là ! il y a un malade, sacrebleu !


Scène V

Les Mêmes, Edmond, Bathilde, tenant un album à la main



Edmond, entrant suivi de Bathilde.

Mais nous sommes bien maîtres chez nous. (Reconnaissant Martin.) Tiens ! c’est vous !


Bathilde.

Monsieur Martin !

Ils descendent en scène.


Martin, à part.

Le petit ménage ! (Haut.) Eh bien ! vous pouvez vous vanter de faire un tapage…


Bathilde.

C’est Edmond qui tournait autour de la table et qui avait parié que je ne pourrais pas l’attraper… J’ai gagné.


Martin.

Quoi ?


Bathilde, baissant les yeux.

Mais…