Page:Labiche - Théâtre complet, Calman-Lévy, 1898, volume 10.djvu/66

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Bathilde.

Aujourd’hui, Edmond veut absolument me montrer le glacier des Bossons… moi, je préférerais rester. Je suis un peu nerveuse, mais il dit que c’est très curieux.


Edmond.

Très curieux ! très curieux !


Martin, à Bathilde.

On ne peut pas toujours faire de la musique.


Edmond, prenant le bras de sa femme.

Dépêchons-nous ! le guide et les mulets nous attendent !

Ils saluent et sortent, en courant, par le fond.


Martin.

Je vais commander le laudanum. (Redescendant, à Hernandez.) Ah ! je n’ai pas fait ma barbe, fais-moi donc le plaisir de demander à ma femme la clef de mon nécessaire.

Il sort par le fond.


Scène VI

Hernandez ; puis Loïsa ; puis Martin



Hernandez, seul.

Nous disons : La clef de son nécessaire. (Il se dirige vers la chambre où est entrée Loïsa et ouvre la porte.) Cousine !


Loïsa, à l’intérieur, poussant un cri.

Ah !… On n’entre pas !


Hernandez, refermant vivement la porte, revenant en scène, très agité.

Elle s’habille ! Caramba ! Demonio ! Valgame Dios !