Page:Laboulaye - Histoire politique des États-Unis, tome 1.djvu/78

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


les annales de la colonisation. Et en effet, sans un précis de l’origine des colonies anglaises, — car cette origine a décidé de leur caractère et de leur destinée, — sans un résumé de leur histoire constitutionnelle, des institutions qui leur étaient communes et de celles qui leur étaient particulières, il serait impossible d’expliquer les causes qui amenèrent la révolution et réunirent les treize colonies dans une même résistance contre le gouvernement anglais[1]. Vous ne connaîtriez pas davantage les diversités, les causes de division qui, la liberté une fois conquise, mirent en danger l’existence de l’Union et retardèrent si longtemps la formation du gouvernement fédéral.

Ces causes de division étaient si profondes qu’elles durent encore, quoique affaiblies, amoindries par la constitution et les bienfaits journaliers de l’Union. On voit souvent reparaître les vieilles prétentions à l’indépendance que Washington a tant fait pour conjurer. Cette opposition du nord et du midi, ces menaces de résistance au gouvernement central et de séparation qui éclatent comme pour montrer que le feu couve encore sous la cendre, ces menaces n’ont de sens, et on n’en peut comprendre la gravité, qu’en étudiant l’histoire des colonies. Sans la connaissance du passé, la constitution

  1. Story, Preliminary chapter, t. I, p. 1. Nous citons d’après la seconde édition. Boston, 1851, 2 vol. in-8.