Page:Laboulaye - Quelques réflexions sur l’enseignement du droit en France.djvu/55

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Si maintenant nous comparons le programme de nos Facultés au programme allemand, nous obtiendrons des résultats statistiques qui ne manqueront pas d’intérêt.

À Paris, avec vingt-cinq professeurs (y compris sept suppléants qui, par la faute du système, n’enseignent pas), il y a eu dans l’année dix-huit cours sur douze sujets différents [1]. À Berlin, quinze professeurs ont donné trente-cinq cours dans le premier semestre, et trente-six dans le second, ce qui fait soixante et onze cours sur dix-sept ou dix-huit sujets distincts [2]. C’est-à-dire qu’avec un personnel moins nombreux de deux cinquièmes, la Faculté de Bertin a donné un enseignement d’un tiers plus étendu quant au choix des sujets, et que les cinq cents soixante-treize étudiants de Bertin ont eu quatre cours à choisir contre un seul offert aux deux mille quatre cent soixante-dix étudiants parisiens. Ou si t’en veut, il y a eu à Berlin un cours pour neuf étudiants, et à Paris, un cours pour cent trente-sept.

À Berlin, cent cinquante-huit heures de leçons par semaine, plus de dix heures par chaque professeur, à Paris, la durée hebdomadaire de chaque cours ne dépasse trois heures qu’exceptionnellement ; ainsi la semaine de travail étant de six jours, le maitre français enseigne une demi-heure, et l’allemand une heure trois quarts, ou plus de trois fois autant.

  1. Institutes, deux cours. — Pandectes. — Code civil, six cours — Procédure civile et législation criminelle, deux cours. — Droit commercial. — Droit constitutionnel. — Histoire du droit français. — Droit des gens. — Droit criminel comparé. — Introduction générale à l’histoire du droit. — Droit administratif. — Pour que la comparaison entre les deux pays exacte, j’aurai dû mettre en ligne l’enseignement administratif qui, à Berlin, se donne dans une autre Faculté que celle de droit, et fait l’objet de quinze ou vingt cours par chaque semestre. Je ne l’ai point fait, pour qu’on ne m’accusât pas de forcer les résulyays au détriment de mon pays.
  2. Encyclopédie, quatre cours. Philosophie du droit, quatre cours. Histoire du droit romain, quatre cours. Institutes, deux. Pandectes, trois. Droit de succession, quatre. Droit canonique, six. Histoire de la législation germanique, quatre. Droit féodal et droit commercial, deux. Droit public européen et droit public allemand, six. Droit criminel comparé, un. Procédure criminelle, sept. Procédure civile, six. Pratique judiciaire, un. Droit des gens, sept. Landrecht, trois. Code Napoléon ( ?), un.