Page:Lagrange - Synopse des quatre Evangiles.djvu/41

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Lc. ii22 Et quand furent accomplis les huit jours [après lesquels] il devait être circoncis, on lui donna son nom de Jésus indiqué par l’ange avant qu’il eût été conçu dans le sein [de sa mère]. Mt. i.25b et il [Joseph] lui donna son nom de Jésus (Suite, § 11).

10. La Présentation au Temple.

Lc. ii.22 Et lorsque fut accompli le temps de leur purification, selon la Loi de Moïse, ils le portèrent à Jérusalem pour l’offrir au Seigneur, 23 selon qu’il est écrit dans la Loi du Seigneur, que : Tout enfant sorti le premier du sein maternel sera regardé comme consacré du Seigneur, 24 et pour donner en sacrifice, selon ce qui est dit dans la Loi du Seigneur, une paire de tourterelles ou deux jeunes colombres.

25 Et il y avait à Jérusalem un homme nommé Siméon. Et cet homme était juste, timoré, attendant la consolation d’Israël. Et l’Esprit-Saint reposait sur lui. 26 Et il lui avait été révélé par l’Esprit-Saint qu’il ne verrait pas la mort avant qu’il n’eût vu le Christ du Seigneur.

27 Et il vint au Temple, conduit par l’Esprit. Et au moment oiiles parents de l’Enfant Jésus l’amenaient pour faire ce que prescrivait la Loi à son sujet, 28 il le prit dans ses bras. Et il bénit Dieu et dit :

« 29 Maintenant, tu laisses aller ton serviteur, Maitre !
en paix, selon ta parole ;
30 Car mes yeux ont vu ton Salut,
31 que tu as preparé à la face de tous les peuples,
32 Lumière pour éclairer les Nations,
et Gloire de ton peuple Israël ! »

33 : Et son père et sa mère étaient étonnés de ce qui avait été dit de lui.

34 Et Siméon les benit et dit a Marie, sa mère : « Voici qu’il est placé pour la chute et le relèvement d’un grand nombre en Israël, et pour être un signe en butte à la contradiction. 35 Et ton âme, à toi aussi, sera transpercée d’un glaive. [Tout cela] afin que soient découvertes les pensées d’un grand nombre de cœurs. »

36 Et il y avait une prophétesse, Anne, fille de Phanouël, de la tribu d’Aser, — elle était très avancée en âge, ayant vécu avec son mari 7 ans depuis sa virginité, 37 et, [devenue] yeuve, jusqu’à 84 ans, — qui ne quittait pas le Temple, servant [Dieu] nuit et jour par les jeûnes et les prières.

38 Et paraissant au même moment, elle rendait gloire à Dieu et parlait de [l’Enfant] a tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.


    Fils fut soumis à toutes les observances légales et portât le nom glorieux de Jésus, qui signifie Sauveur, parce qu’il est le vrai Messie d’Israël et 1’unique Rédempteur du monde. — Ô Nom sacré, je t’adore et je t’aime (T).

  1. 10. Jérusalem, le 2 fevrier, 4 avant notre ère. La Reine des Vierges se soumet à la cérémonie de la purification légale ; la Reine des Martyrs accepte et attend le glaive qui doit transpercer son cœur maternel. Ah ! comme elle admire la conduite de Dieu de lui montrer d’avance ce glaive précieux ! Jésus est reconnu comme Messie, dans le Temple de son Père, de son Dieu. Lc. ii, 23, allusion à Ex. xiii, 2, 12 et a Nombres, xviii, 15 ; Lc. ii, 24 se réfère à Lév. xii, 6-8 et v, 11.