Page:Lamartine - Œuvres complètes de Lamartine, tome 1.djvu/163

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


QUINZIÈME

MÉDITATION



LA GLOIRE




À UN POËTE EXILÉ


Généreux favoris des filles de Mémoire,
Deux sentiers différents devant vous vont s’ouvrir :
L’un conduit au bonheur, l’autre mène à la gloire ;
Mortels, il faut choisir.

Ton sort, ô Manoël, suivit la loi commune ;
La muse t’enivra de précoces faveurs,
Tes jours furent tissus de gloire et d’infortune,
Et tu verses des pleurs !


ŒUVR. COMPL. — I.