Page:Lamartine - Œuvres complètes de Lamartine, tome 3.djvu/155

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Savez-vous son nom ?
Le flot le soupire,
Il fuit sans le dire.
Savez-vous son nom ?

Oh non !






Elle ondoie avec la surface
Du courant qui croit l’entraîner ;
Mais le jour ou le flot qui passe
La retrouve à la même place
Où notre œil semble l’enchaîner.


Savez-vous son nom ?
Le flot le soupire,
Il fuit sans le dire.
Savez-vous son nom ?

Oh non !






Le marin dit : « Comment prend-elle
Sa douce vie au flot amer ?
Plante unique et surnaturelle,
Pour puiser sa séve immortelle,
Plonge-t-elle au fond de la mer ? »


Savez-vous son nom ?
Le flot le soupire,
Il fuit sans le dire.
Savez-vous son nom ?

Oh non !