Page:Lamartine - Œuvres complètes de Lamartine, tome 32.djvu/148

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


I

ACTE v, scène vn. 147

ADRIENNE, se levant en sur saut et se penchant sur le ravin. O ciel ! quelle lueur !

Quel cliquetis de fer vers ces lieux brille et monte ? J efifen puis plus douter : Aux armes !... Crime et honte ! Món pays par ma faute allait périr en lui ! ’Toussaint !... Il n’entend pas, mais son âme m’a lui ! Courons donner aux siens le signal qu’ils attendent ! Qiie les plis du drapeau sur Haïti s’étendent ! Volts, rappelez la vie à. ses membres tremblants, Et qu’il meure du moins debout devant les blancs ! ’ Elle s’élance, prend précipitamment le drapeau placé sur une pointe Î du rocher, monte sur ce rocher, et plante le drapeau sur la crête la plus élevée ; elle l’agite pour qu’il soit aperçu de plus loin. -A ce moment, on entend des roulements lointains de canons et de Q coups de feu sous tous les mornes, et des cris de commandement. Au premier feu, on voit Adrienne, s’exposant de tout le corps aux halles, fléchir et tomber frappée d’un coup mortel au cœur ; elle chancelle et tombe dans les plis du drapeau. - Toussaint, le moine et Isaac, accoiirus au feu, la portent sur la scène ensanglantée et " expirante.


~ TOUSSAINT, pleurant.

ublime enfant ! ta mort est un double martyre ; Je-perds un fils ! et toi !... Dieu de moi te retire, Mais sur nous par ta main le triomphe a flotté, Ange de la victoire et de 1 liberté ! U ll reste anéanti oubliant tout sur le cadavre. ’ LE MOINE.

Laisse-nous à son sang mêler nos saintes larmes ! Ce sang fume entre un monde et l’autre ! Achève. TOUSSAINT, revenant tout à fait à lui, s’élance à son tour sur le rocher› ressaisit le drapeau tombé des mains d’Adrienne et crie d’une voix terrible : ’

1 ’ Aux armes !

De toutes les cavités des ! rochers s’élancent des soldats blancs et noirs. — Le canon tonne dans le lointain. -Les fusillades s’engagent. FIN. °