Page:Lamartine - Œuvres complètes de Lamartine, tome 8.djvu/108

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



LE ROSSIGNOL CAPTIF




Le rossignol chantait gracieusement
Là-bas dans le vert bocage,
Là-bas dans le vert bocage,
Sur les souples rameaux.

Voilà que viennent trois chasseurs
Pour prendre le rossignol ;
Il implore les chasseurs :
« Ne me tuez point, ô chasseurs !