Page:Lambeau - Histoire des communes annexées à Paris en 1859. La Chapelle Saint-Denis.djvu/147

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
LA CHAPELLE-SAINT-DENIS

Sur le plan de Jaillot, de 1765, on voit deux moulins voisins l’un de l’autre, le premier, qualifié Moulin des Potences, le second, Moulin des Sureaux. Ils sont situés tous deux en bordure du chemin des Potences, et l'on retrouve l’un des deux dans le plan de Verniquet, en 1791. ils seraient vraisemblablement placés aujourd’hui vers le n° 32 ou 34 de la rue Philippe-de-Girard, c’est-à-dire à l’intérieur de l’enceinte des Fermiers-Généraux.

Par contrat du 3o août 1770, Louis Nicolas, et Barthélémy Midy, vendent à Anthoine-Amable Tournaire, ancien greffier au Châtelet, une pièce de terre :

Sur laquelle etoit cy-devant construit un moulin à vent et une maison avec cave, un puits qui est comblé, et une allée de quatorze arbres, tant ormes qu’autres, situés à Paris, lieu dit la Butte ou autrement de Reculé, entre le chemin qui conduit de Paris à la Chapelle et celui qui conduit de Paris à Aubervilliers, tenant à l’occident sur le chemin allant de la chaussée Saint-Denis à la Chapelle [1].

Un autre acte, de même date, dénomme la propriété de Tournaire : le Moulin des Potences ou de Reculé, situé au lieu dit le Moulin des Potences [2].

La pièce de terre ci-dessus est vendue par Tournaire, le 19 août 1771, à Césaire Taillegrain, meunier, demeurant au Moulin du Poulet bleu [3].

Il y avait aussi, vers cet endroit des Potences, en 1580, un Moulin de la Tour, qui avait donné son nom au lieu dit le Moulin de la Tour, et parfois qualifié lieu dit Près la Tour de pierre, au chemin de la Chapelle [4].

Le Père du Breul, en 1612, cite également le Moulin de la Tour où, dit-il, aboutissait, du côté de Saint-Denis, la

  1. Archives Nationales. S. 6722.
  2. Archives Nationales. S. 6725 f* 189.
  3. Archives Nationales. S. 6722.
  4. Archives Nationales. S. 220 A.