Page:Lambert - Journal d'un bibliophile, 1927.djvu/125

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
JOURNAL D’UN BIBLIOPHILE

du savant ouvrage sur l’Acadie, et M. l’abbé Georges Courchesne, docteur en théologie, principal de l’École Normale de Nicolet, ont exprimé leur opinion sur la valeur intrinsèque de la Collection Lambert. Leur jugement équivaut à celui d’experts.

Quantité d’autres ont tenu un langage non moins élogieux.

C’est l’intention des directeurs de l’Association Canado-Américaine de continuer à enrichir cette bibliothèque non seulement par l’achat des volumes qui paraissent au jour le jour et par l’abonnement aux revues, mais par l’acquisition de tout ouvrage, correspondance, manuscrit de quelque valeur historique.

On fera relier les collections à mesure qu’elles se compléteront.

Ceci, on le conçoit, ne va pas sans finances. Et celles dont dispose l’Association Canado-Américaine pour des œuvres de ce genre sont limitées.

Aussi, le Comité chargé de la conservation de la Collection Lambert a-t-il décidé de demander quelques souscriptions à nos compatriotes du Canada et des États-Unis.

Quiconque fera une offrande aura son nom inscrit au Livre d’Or de la Collection Lambert, recevra le catalogue dès son apparition et sera libre de consulter les ouvrages de la bibliothèque soit personnellement, soit par l’intermédiaire du conservateur, en lui écrivant.


121