Page:Lambert - Journal d'un bibliophile, 1927.djvu/88

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
JOURNAL D’UN BIBLIOPHILE

« Cœur Français », revue publiée sous la direction du professeur Dumais, végéta environ un an.

En 1908, parut la « Revue Franco-Américaine », fondée dans le but de modérer l’ardeur des mangeurs de Français aux États-Unis et même au Canada. Cette revue parut cinq années et nous laissa dix beaux volumes remplis de documents intéressants.

Arrivée au bon moment et sous l’habile direction de M. J.-L.-K. Laflamme, elle fit du bon travail.

Cet excellent écrivain a soulevé bien des coins du voile de l’iniquité. Il a mis à nu l’œuvre de préjugés qu’un élément assoiffé, mais jamais assouvi, a édifiée à Rome, en France, partout, pour éliminer notre influence comme peuple.

Il a fait sortir du sac des choses étonnantes, entre autres le regrettable mémoire de Sir Charles Fitzpatrick, alors juge en chef de la Cour Suprême au Canada. Ce mémoire, adressé à Rome, peut-être dans le but d’aider à un parti politique aux abois, n’était pas tendre pour nos évêques, qu’il qualifiait d’évêques « bons à administrer des diocèses de campagne ».

C’était dans le temps où les Canadiens des États-Unis et d’Ontario étaient très montés contre les assimilateurs à outrance.

La province de Québec, alors comme toujours,


86