Page:Langelier - Souvenirs politiques, vol 1, 1909.djvu/135

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



CHAPITRE QUATRIÈME

1881-82

M. Senécal, gérant du chemin de fer du Nord — Son administration — L’Électeur et la Caverne des 40 voleurs — Arrestation de M. C. A. E. Gagnon, gérant du journal — M. Laurier s’avoue l’auteur de cet article : il est arrêté à Montréal. Laurier à Montréal — Pas de verdict — La navigation d’hiver — Premières tentatives de coalition — Chapleau, Laurier, Mercier et David — Le projet manque grâce aux Castors — M. Mercier se fixe à Montréal — Banquet à M. Blake — Discours de M. Mercier — Démonstration à M. F. Langelier — L’Université Laval et les ultramontains — Mgr Laflèche lui déclare la guerre — Le Saint-Siège est favorable à l’Université — Attitude des journaux ultramontains — Vente du chemin de fer du Nord — Tempête dans le public — Scission parmi les conservateurs — Dénonciations par M. Tarte — M. Chapleau s’en va à Ottawa et M. Mousseau vient à Québec — « Le Pays, le Parti et le Grand Homme. »

Aussitôt maître du pouvoir M. Chapleau avait confié à M. Senécal l’administration du Chemin de Fer du Nord. Les prévisions des