Page:Langelier - Souvenirs politiques, vol 1, 1909.djvu/212

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
219
SOUVENIRS POLITIQUES

chereau promulga le décret de Rome dans lequel il était dit :

… « Sa Sainteté a ordonné rigoureusement, en vertu de la Sainte obéissance, à tous les fidèles ainsi qu’aux ecclésiastiques, de quelque degré et dignité que ce soit, en Canada, de ne point oser à l’avenir, par eux-mêmes ou par d’autres, par des actes ou dans des écrits, surtout s’ils sont rendus publics, tramer quoique ce soit contre l’Université Laval et sa succursale, ou l’attaquer d’une manière quelconque, mais que plutôt, s’abstenant de mettre le moindre empêchement à l’exécution du dit décret et de la constitution apostolique sus-dite tous s’appliquent suivant leurs forces à favoriser la dite Institution et à lui prêter secours et protection. »

Ce décret portait la signature du Cardinal Siméoni.

Dans son mandement, l’Archevêque disait :

… « Pour manifester sa volonté, le Souverain Pontife se sert aujourd’hui des expressions les plus fortes et les plus générales, puisqu’il ordonne rigoureusement, en vertu de la sainte obéissance… Il n’y a non plus aucune exception quant aux personnes : archevêques, évêques, prêtres, religieux, ecclésiastiques de tout degré et toute dignité ; fidèles de toutes conditions… tout catholique qui veut rester tel doit se soumettre. »