Page:Langelier - Souvenirs politiques, vol 1, 1909.djvu/331

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
338
SOUVENIRS POLITIQUES

projeté devant Québec, à l’échelle de 50 pieds au pouce.
xxxxPlanche No 11 : Idem, à l’échelle de 100 pieds au pouce.
xxxxPlanches Nos 12 et 17 : Plan général du Saint-Laurent, de Québec à l’Ange-Gardien.
xxxxPlanche No 13 : Élévation générale du pont projeté à l’île d’Orléans, entre la pointe Martinière et Ste-Pétronille (bras sud).
xxxxPlanche No 14 : Élévations générales de deux ponts projetés à l’île d’Orléans, sur le bras nord, entre St-Pierre et l’Ange-Gardien.
xxxxPlanches Nos 15 et 16 : Épures de résistances des grandes poutres du cantilever (pont devant Québec).

En principe, Monsieur Bonnin est opposé au pont en amont de la ville. Selon lui l’emplacement du pont de Québec est tout indiqué. « Nous croyons, dit-il, que, quelle soit la différence des coûts, un tracé en aval, ou mieux, un tracé à Québec même, doit être adopté ».

Pont devant Québec.

L’ouvrage serait situé un peu en amont de la citadelle, près des anciennes fortifications françaises. Il comporterait deux grandes travées centrales de 1360 pieds d’ouverture et deux travées de rive de 545 pieds de portée libre, ce qui lui donnerait, y compris la largeur des piles et la longueur des viaducs d’accès, une longueur totale d’environ 4834 pieds.

La superstructure métallique serait du type cantilever, posant sur des piles en maçonnerie. L’appui placé au millieu du fleuve serait formé d’une pile double, tandis que les autres supports seraient simples.

La plus grande hauteur libre que laisserait le pont au-dessus du niveau du fleuve serait de 165 pieds, à mer haute.