Page:Langlois - Le couronnement de Louis.djvu/130

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

xive siècle [1]. Son texte, bien qu’il offre beaucoup de bonnes leçons, a reçu pourtant d’assez nombreux rajeunissements. Par exemple, des expressions qui se trouvent dans les manuscrits B. N. 744 et 1449, mais qui au xive siècle avaient vieilli, ont été remplacées par d’autres plus modernes. De même des mots terminés par la syllabe ien, que l’original admettait dans les assonances en , en ont été rejetés par le manuscrit de Londres aussi souvent que possible. Ce manuscrit contient Garin de Monglane, Girart de Vienne, Aimeri de Narbonne, le Departement des enfanz Aimeri, les Enfances Guillaume, le Siege de Narbonne, le Coronement Looïs, le Charroi de Nimes, la Prise d’Orange, les Enfances Vivien, le Covenent Vivien, Aliscans, la Bataille Loquifer, le Moniage Guillaume, le Siege de Barbastre, Guibert d’Andrenas, la Mort Aimeri de Narbonne, Foulque de Candie.

Ce manuscrit a été décrit par Fr. Michel [2] et récemment par M. Couraye du Parc [3].

2° Le manuscrit du duc de Trivulzi a été l’objet d’une notice de M. Rajna, dans la Romania [4]. Il est de la seconde moitié du xiiie siècle [5] ; il contient les

  1. Je dois à Miss Lucy Toulmin Smith une excellente copie de ce manuscrit.
  2. Rapports au ministre... (Doc. inédits.)
  3. La Mort Aymeri de Narbonne (Soc. des Anc. Textes, 1884).
  4. Rom. 1877, p. 257-261.
  5. C’est par erreur que M. L. Gautier (Épop. fr. IV, Additifs et Rectifications) le place entre les années 1312 et 1328. Ces deux dates sont données par M. Rajna comme étant celles du dogat de Giovanni Soranzo, dont le nom est écrit au verso du der-