Page:Langlois - Le couronnement de Louis.djvu/150

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

degré moindre, la mesure du vers. Nous allons donc voir quelles particularités caractéristiques offrent l’assonance et la mesure dans le Coronement Looïs.

Théoriquement, cette étude devrait reposer sur un texte déjà définitivement établi par la critique, mais comme l’établissement du texte a souvent besoin, lui aussi, de s’appuyer sur l’étude des assonances et de la mesure, il s’ensuit que dans la pratique ces deux études se complètent l’une par l’autre.


1. Étude des Assonances.


Le Coronement Looïs comprend quinze groupes différents d’assonances, dont voici le tableau :

  1° an, en, laisses i, xxiii, lix, lxii.

  2° an...e, en...e, ii.

  3° ai, iv, xi.

  4° a...e, xiv, xvi, xviii, xxiv, xxxi, xxxiv, xlii, xlix, lviii.

  5° é, vii, xv, xxii, xxxiii, xxxvii, xlvii, lvi, lxiii.

  6° é...e libre, xxvii, l.

  7° é...e entravé, v.

  8° è...e, vi, xxxviii, liv.

  9° i, x, xxxv, xl, lx.

10° i...e, xii.

11° , ix, xiii, xvii, xix, xxi, xxviii, xxx, xxxii, xxxvi, xxxix, xli, xliv, xlvi, li, liii, lv, lvii, lxi.

12° ò, iii, xxv.

13° ó, xxvi, xliii, lii.