Page:Langlois - Le couronnement de Louis.djvu/229

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


XXIV


« Di va, Franceis, » dist Corsolz li salvages, [*]
880Par le tien Deu, por qui tu deis combatre, [*]
Claimes tu Rome com ton dreit eritage ? [*]
— Tu l’orras ja, » dist li cuens Fierebrace.
« Ge dei combatre a cheval et as armes [*]
El nom de Deu, le pere esperitable.
885Par dreit est Rome nostre empereor Charle, [*]
Tote Romagne et Toscane et Calabre ;[*]
Saint Pere en est et li porz et li arche, [*]
Et l’apostoile, qui desoz lui le guarde. » [*]
Respont li reis : « Tu n’iés mie bien sages. [*]
890Quant tu par force vuels aveir l’eritage, [*]
Dont est il dreiz et raison que m’assailles. [*]
Or te ferai un molt bel avantage ;[*]
Prent ton espee et si restreing tes armes, [*]
Fier m’en l’escu, ja n’en serai muables :[*]
895Ge vueil veeir un pou de ton barnage, [*]
Com petiz om puet ferir en bataille. » [*]
Et dist Guillelmes : « Fols sui se plus m’en targe. » [*]
Le cheval point, un grant arpent trespasse [*]
De la montaigne, qui tant est granz et larges.[*]

    — 879 C Di va vassal — 880 A te d. c. — 881 B C. noient en r. lheritage — 883 C Ge te dis bien comment que le plait aille Combatrai moi a toi en ceste place Sus mon cheual et de mes bones armes — 885 A large — 886 B Et lombardie et trestote toscane ; A T. r. de ci que en arabe. — 887 B li pors et li riuages ; C li apors — 888 B Et lapostoiles de d. l. l. g. ; C manque — 889 A li turs — 890 C que par forche ; B qui veus auoir par force lhe. — 891 A Dont il est droit ; B1 Dont est li d. — 892 C molt bon ; A molt tres bel — 893 A Prent ton escu et altresi tes armes — 894 A ja ne — 895 C intervertit avec 896 — 896 A le puet faire — 897 C matarge ; B Lors dist — 898 A broche — 899 C qui molt est g. et l. ; B qui est et g. et l.