Page:Langlois - Le couronnement de Louis.djvu/269

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

A Looïs son dreit seignor les baille ; [*]
Li gentilz cuens par mi les flans l’embrace, [*]
Si le baisa quatre feis en la face.
Li cuens Guillelmes de neient ne se targe, [*]
1770Tresqu’al chancel en est venuz en haste,
Ou a trové et evesques et abes ; [*]
Por le pechié ne les volt tochier d’armes,
Mais as bastons les desrompent et batent, [*]
Fors del mostier les traïnent et chacent,[*]
1775Ses comanderent a quatre vinz deables. [*]
Qui traïson vuelt faire a seignorage
Il est bien dreiz que il i ait damage.


XLIII


Li cuens Guillelmes fu molt chevaleros. [*]
Il en apele Looïs son seignor :
1780« Sire, » dist il, entendez ma raison :[*]
Un messagier vueil que nos enveions [*]
A Acelin, qui die de part vos [*]
Viegne dreit faire Looïs son seignor. »[*]
Dist Looïs : « Sire, bien l’otreions. » [*]
1785Il en apele Alelme le baron :[*]
« Va, si me di Acelin l’orgoillos [*]
Dreit viegne faire Looïs son seignor [*]
Isnelement, quar de lui se plaint molt. »

    — 1766 A1 le baille — 1767 B Et looys — 1769 B ne satarge — 1771 A Ou ot assez (A2 lessiez) — 1773 leçon de C ; B Mais de baston ; A Mais li baron — 1774 B et sachent — 1775 B Puis les comandent a .iiiixx. d. — 1778 B contralios — 1780 B manque — 1781 B pren un message bon filz dempereor — 1782 B Et si lenuoie ancelin lorgueillos — 1783 B Droit viegne faire l. (B2 a l.) — 1784 B manque — 1785 B le comtor — 1786 A a cel vieil o. ; B ancelin a estros ; C Alez me tost al normant o. — 1787 B looys sanz sejor