Page:Langlois - Le couronnement de Louis.djvu/292

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

2305Onques Franceis ne s’i sorent guaitier,
Tant que Romain se sont es trés fichiez :[*]
Chevals en meinent, s’ocient escuiers, [*]
De la cuisine en portent le mangier,
Et si ocient le maistre despensier. [*]
2310Et Looïs s’en vait fuiant a pié ;
De tref en tref se vait par tot mucier ;[*]
A sa vois crie : « Bertrans, Guillelme, ou iés ? [*]
Fill a barons, quar me venez aidier.
Se Deus m’aït, or en ai grant mestier. »[*]
2315Li ber Guillelmes ra conduit les foriers. [*]
Premiers parla li cuens Bertrans ses niés :
« Oncles Guillelmes, pensez de l’espleitier.
En cest ost oi molt durement huchier ;
Se Deus m’aït, d’aïde ont grant mestier. »
2320Respont Guillelmes : « Nos estuet chevalchier [*]
Par devers Rome, les forz elmes laciez ; [*]
Ses poons clore defors et engeignier, [*]
Et cil de l’ost refussent halbergié, [*]
Molt grant eschiec i puet l’en guaaignier ; [*]
2325Ne fust si granz depuis la mort Guaifier. »[*]
Par devers Rome pensent de chevalchier ; [*]
Et la broïne prent fort espessier ; [*]
Onques Romain ne s’i sorent guaitier
Tant que Guillelmes comença a huchier :
2330« Monjoie ! » escrie, « ferez i, chevalier ! »

    — 2306 B1 o eus fichie ; B2 sus eus f. ; B ajoute La veissiez un abateis fier Costes et bras et testes pecoier Es tres comencent forment a chaploier — 2307 B sergenz et e. — 2309 B Et si ocistrent l. m. cuisinier — 2311 B1 com autre sodoier ; B2 aussin cun soudoier ; B D. tr. en autre — 2312 B A vois escrie — 2314 B Se maist dieus — 2315 B Li cuens g. sen reperoit arrier Si conduisoit auec lui les fouriers — 2320 B Et dis g. nos estuet c. — 2321 B2 Par deuant r. ; B les vers h. l. — 2322 A Ses poions fors clore et e. — 2323 B fussent apareillie — 2324 B i porions g. — 2325 B la leçon + Respont b. bien fait a otroier — 2326 A pense — 2327 B se print a abaissier