Page:Langlois - Le couronnement de Louis.djvu/306

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

2645Lors s’apareille et pense de l’errer. [*]
Tant ont ensemble erré et cheminé [*]
Qu’il sont venu en France le regné.
Vait s’en li reis a Paris la cité,
Li cuens Guillelmes a Mosteruel sor mer.
2650Or se cuida Guillelmes reposer, [*]
Deduire en bois et en riviere aler ;
Mais ce n’iert ja tant com puisse durer,
Quar li Franceis prirent a reveler,
Li uns sor l’altre guerreier et foler.
2655Les viles ardent, le païs font guaster,
Por Looïs ne se vuelent tenser. [*]
Uns mès le vait a Guillelme conter ;
Ot le li cuens, le sens cuide desver, [*]
Bertran apele : « Sire niés, entendez :
2660Por l’amor Deu, quel conseil me donez ?
Li reis mes sire est toz deseritez. »[*]
Respont Bertrans : « Quar le laissiez ester. [*]
Quar laissons France, comandons l’a malfé, [*]
Et cestui rei, qui tant est assotez ; [*]
2665Ja ne tendra plein pié de l’erité. »
Respont Guillelmes : « Tot ce laissiez ester :[*]
En son service vueil ma jovente user. »[*]
Il fait ses omes et ses amis mander. [*]
Tant ont par force chevalchié et erré
2670Qu’il sont venu a Paris la cité.
La a Guillelmes rei Looïs trové.

    — 2645 B1 Lors sapareillent et pensent d. le. — 2646 B1 Tant ont par terre ale et c. — 2650 manque, ainsi que le suivant, dans B1 — 2656 A1 ne sen v. ; B1 ne se vuelent cesser — 2658 B1 Oit le g. l. s. cuida d. — 2661 B1 L. r. nos s. — 2662 B1 B. respont — 2663 B1 Comandons la a .cm. maufe ; A Q. l. f. c. a maufe — 2664 B1 Et ce fol roi qui ne vaut ne ne fait — 2666 B1 la leçon + Mal auez dit si me puist dieus sauuer Mon seigneur vueil et aidier et tensser — 2667 B1 vueil je ma vie user — 2668 B1 Lors fet