Page:Langlois - Le couronnement de Louis.djvu/312

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

« Glos, », dist G., « lichieres pautonnier,
Por coi vels tu ton droit seignor boisier ? [*]
Ja es tu suens et des mains et des piés,
140Et si te puet et bourre (sic) et engagier.
Droit l’an feras par les iolz de mon chief, [*]
Ou se ce non, par la vertus do ciel,
De ceste espee qui me pent a mon lé
Je t’en fandrai dec’au neu do braier. »
145Cil lou regarde, si l’a molt resoignié :
« Mercis, » dist il, « por la vertus do chiel !
Droit l’an ferai, s’i lou daigne baillier. »
Et dist li cuens : « Tos est aparailliés. »
Entre ses poinz li a son guant ploié,[*]
150Droit li a fait, voient maint chevalier ;
« Hei ! Looys, » dist G. li fiers,
« En ceste cort te velt on forjugier ;
Mais, par l’apostre c’on a Rome requier[t],
N’i a François tant orguillous et fier,
155Se de riens nee vos velt contraloier,
C’a mon espee ne li cope lou chief.
Ja serois rois, se Deus vos velt aidier,
Lou glorious, qui lassus maint o ciel. »
Prist sor l’autel la corone d’or mier,
160Vint a l’anfent, si li a mis ou chief :
« Tenés, beau sire, en l’onor Deu do ciel,
Qui vos laist estre veraies justicier,
Et foi porter vos barons chevaliers. »
B. li a les esperons chauciés,
165Et dan Garin d’Anseüne li vielz
Li çaint l’espee, com gentis chevalier.
A l’adouber out .vii xx. chevaliers. [*]
A la cort fut li conte Berangier,
Huel de Nantes, Landri li timoniers,
170N. li dus et li Denois Ogiers,
.LX. conte qui molt font a prisier.
G. sert son seignor droiturier,

    — 138 Ms. velt — 141 Ms. ferai — 149 Ms. grant ploier — 167 Ms. Et ladouber