Page:Lao-tseu traduit par Jules Besse.djvu/71

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



XXXII



La Doctrine c’est de s’en tenir à la résolution de n’être toujours qu’un fort petit personnage et un simple d’esprit.

Supposé que des roitelets et des principicules osassent songer à l’empire, s’ils s’en tenaient à la résolution de n’être toujours que de fort petits personnages et des simples d’esprit, tous les peuples de l’empire accourraient se soumettre à eux comme à des défenseurs éventuels.

Le temps que le Ciel et la Terre soient d’accord pour produire le phénomène de l’opportune rosée, et, sans que le prince ait à rendre une ordonnance, le peuple s’organiserait.