Page:Lao-tseu traduit par Jules Besse.djvu/75

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



XXXIV



Les plus grands adeptes de la Doctrine sont les hommes que la Doctrine laisse indécis. On les voit prendre à gauche ; mais on a l’impression qu’ils pourraient tout aussi bien aller à droite.

Tout le monde attend d’eux un principe directeur de la vie et ils ne desserrent pas les lèvres.

Leur mérite est accompli sans qu’on sache jamais en quoi consiste ce mérite. Ils nourrissent avec amour tout un peuple et sont aussi peu hommes de gouvernement que possible. Ils sont toujours en train de n’aspirer à rien et de ne pas