Page:Lao-tseu traduit par Jules Besse.djvu/78

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


de formuler la Doctrine qu’on mesure à quel point sont insipides les mots.

C’est quand les hommes s’avisent d’écarquiller les yeux que leur vue devient insuffisante.

C’est quand les hommes s’avisent d’écouter de toutes leurs oreilles que leur ouïe le devient aussi.

C’est quand les hommes s’avisent d’agir qu’ils n’arrivent à rien.