Page:Larive Fleury Grammaire 1910 tome 3.djvu/188

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


174 SYM\XE DES PROPOSITIONS.

VI. — Qne remplaçant «l'aistres coiijoiictloits.

319. Que tient souvent la place d'une des conjonc- tions quand, depuis que, bien que, sans que, puisque, parce que, etc., déjà exprimée auparavant. Dans ce cas, que est suivi de lindicatif ou du subjonctif, selon que la conjonction dont il tient la place exige l'indi- catif ou le subjonctif. Ex. : Quand on est riche et qu'on est généreux, on compte beaucoup d'amis. {Que est mis ici \)Ouv quand, qui exige l'indicatif.) Bien qu'il soit jeune et qu'il soit bien portant, il ne veut pas travailler, ((^i'/e est mis ici pour bien que , qui exige le subjonctif.) ^20. Que, tenant la place de si, est toujours suivi du sui)jonclif. Ex. : 6'i votre ami était dans la peine et 7^/il vînt vous demander secours , que feriez-vous ? [Quil vînt est mis ici pour s'il venait.)

217. Que mis pour quand, depuis que, etc.

Indiquez Jo quullo conjonction que tient la place et mettez le mode convenable.

l.6'« voiisaveziinennemiet(/«'il{«yo/r)l'airn,donii(z luiàinanger.

2. Conune Mazarin* voyait que sa mort était prucliaine et qu'on (essayer) de le consoler, il déclara qu'il ne regrettait point la vie.

3. Lorsque l'été arrive et çî^e le soleil {échauffer) les glaciers* des Alpes, on voit se briser les hautes aiguilles de glace dont ils sont surmontés.

4. Quand on entreprend l'ascension* du mont Blanc et 7M"on (rtn'ît'g)') à la muraille verticale' sur laquelle il faut marclior pour en atteindre le sonunet, on commence à respirer dinicilenient.

5.i4y««/(7î/e les lionnneseussent inventé l'écriture el qirih[lrouver) des moyens rapides de déplacement, il dut s'écoulerbien des siècles.

6. Si Xerxés avait conquis la Grèce et qu'û (vnposer) sa domi- nation à la race hellénique, la civilisation moderne se serait développée plus tardivement.

7. SI la vigne vient à geler en mai el que le sohiil ne [luire) pas hnmédiateiiient après la gelée, il y a lieu d'espérer que les bourgeons ne seront pas endommagés.

51'J. yut; rsiiiar(|utvt-oii sur ^«e? | 520. (Jiiel nioilc t'm|iloie-l en a|irù3 I que, uns pour si '.'

�� �