Page:LeMoine - Ornithologie du Canada, 1ère partie, 1861.djvu/33

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

LA CHOUETTE GRISE DU CANADA.[1]
(Barred Owl.)


[2]L’oiseau de nuit, quittant sa pose taciturne,
S’envole en tournoyant et sa clameur nocturne
Se perd dans la forêt avec le bruit du vent ;
La brise rit encore au feuillage du tremble,
Le ciel sourit à l’onde et chaque étoile tremble,
Dans chaque vague au pli mouvant.

(L’Iroquoise du Lac St. Pierre.)

Autre espèce assez commune en nos climats en automne : elle niche dans les trous des arbres où elle pond deux œufs. La Baie d’Hudson est le pays natal de cette grande Chouette. Son plumage est brun, tacheté de blanc ; le ventre et les plumes inférieures de la queue sont d’un blanc sale, rayé de brun ; la queue est courte, — barrée de brun et de blanchâtre. Le bec est jaune, — taille, dix-huit pouces. Le caractère distinctif de cette espèce consiste dans les raies qui sont transversales sur la poitrine et longitudinales sur le ventre. Grand mangeur de poulets, souris, lapins et grenouilles, on la dit à la Louisiane, piscivore. « Son cri est un waah, waahha, qu’on est tenté, dit Audubon, de comparer au rire affecté d’un fashionable. Combien de fois, dans mes excursions lointaines, étant campé sous les arbres, et me disposant à faire rôtir une tranche de venaison ou un écureuil, au moyen d’une branche, n’ai-je pas été salué du rire de ce perturbateur nocturne. Il s’arrêtait à quelques pas de moi, exposant tout son corps à la lueur de mon feu et me regardait d’une si bizarre manière, que, si je n’avais pas craint de passer pour fou à mes propres yeux, je l’aurais

  1. No. 54. — Syrnium Nebulosum. — Baird.
    Syrnium Nebulosum. — Audubon.
  2. Délicieuse romance Canadienne inédite qu’un jeune poëte national plein d’avenir, L. H. Fréchette, vient de dédier à l’Honble. Jos. Cauchon.