Page:Le Bon - Psychologie de l’Éducation.djvu/64

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


formes artistiques dans le dessin et par l’exécution de travaux. L’enfant américain manie, dès le début, des pinceaux et des couleurs à l’eau, le crayon et la plume.

La technique du dessin consiste dans la reproduction à l’aquarelle, de feuilles, de fleurs, de plantes, dans leurs masses, parfois sans avoir fait, au préalable, le contour au crayon. Les raccourcis sont bannis des modèles ; les dessins ne sont que des ébauches, mais, dans le rendu, il y a souvent du goût et de Ia vigueur.

Le dessin d’après la figure humaine est couramment pratiqué dans les écoles élémentaires. Un enfant joue généralement le rôle de modèle. Il est entouré d’accessoires tels qu’une échelle, des outils, des avirons de canots, des casses d’écoliers et simule des scènes dont les élèves font le croquis.


Jardinage. À Washington, 45.000 enfants font des travaux de jardinage ; tous les ans les écoles organisent une exposition de fleurs, plantes ornementales, légumes, cultivés par eux ; ainsi que des travaux des classes, dont les sujets ont été directement empruntés aux jardins.

Les leçons de choses, les travaux manuels, le calcul, les notions de géographie, etc., donnés dans les classes de Washington, évoluent autour de ces minuscules jardinets et remplissent les cours de données fraîches et concrètes relatives au sol, à l’humidité, à l’orientation, aux semences, à la germination, aux types de feuilles, bourgeons, fleurs, fruits sous leurs formes les plus variées, d’après les espèces de végétaux et les saisons.

Les enfants tiennent des carnets dans lesquels ils marquent les dates des semailles, leurs observations sur la croissance des plantes, l’apparition des fleurs, la maturité et les récoltes.

Les enfants y cueillent d’abondants bouquets qui leur servent de modèles au cours de dessin.

Le dessin, les exercices d’observation et de langage marchent parallèlement avec les travaux du dehors.

§ 3. – ENSEIGNEMENT PRIMAIRE (DE 10 À 14 ANS).

La théorie psychologique de l’éducation par les travaux manuels est définitivement établie ; elle peut se résumer ainsi, suivant la conception des Américains : tout mouvement conscient a son origine dans une excitation des cellules motrices du cerveau. La pensée, sans action, peut développer l’imagination, mais laisse inculte la puissance de la volonté. La volonté, ne peut se développer que par l’action. Tout mouvement muscu-