Page:Le Bon - Psychologie de l’Éducation.djvu/78

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


et le travail d’arrache-pied. Elle développe, en outre, la qualité stimulante propre à la nation américaine et si bien caractérisée par le mot « push », c’est-à-dire le besoin d’avancer dans le monde, à tout prix, l’impatience et la volonté de parvenir, forme supérieure de l’arrivisme, ressort puissant de son incessante activité.

À chaque moment des travaux scolaires, depuis son entrée dans les jardins d’enfants jusqu’à sa sortie des collèges, le jeune Américain est amené à faire acte d’initiative. Dans chacune de ses facultés intellectuelles et morales, il accumule ainsi, au cours de ses études, une somme d’énergie potentielle qu’il utilisera dans ses situations ultérieures, dans les diverses circonstances de sa vie, au gré de ses besoins.

C’est par leurs méthodes viriles que les écoles déposent dans les muscles et dans les nerfs de la jeunesse, les vertus qui font la valeur du peuple américain, le besoin d’activité tenace et persévérante, l’énergie pour réaliser l’effort.