Page:Le Coran (Traduction de Savary, vol. 2), 1821.pdf/197

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


6Il est votre ennemi. Défiez-vous de sa haine. Il appelle ses sectateurs au feu de l’enfer.

7Les infidèles n’éviteront point les supplices.

8Les croyans qui auront fait le bien jouiront des dons honorables de la miséricorde divine.

9Celui pour qui l’iniquité a des charmes croit-il être dans le droit chemin ? Dieu répand à son gré l’erreur ou la lumière. Que ton cœur ne s’afflige point sur eux. L’Éternel voit leurs actions.

10Il envoie les vents qui portent les nuages sur les contrées où la terre languit. La pluie rend aux campagnes stériles, leur première fécondité ; image de la résurrection.

11Celui qui cherche la vraie grandeur la trouve en Dieu, source de toutes les perfections. Les discours vertueux montent vers son trône. Il exalte les bonnes œuvres. Il punit rigoureusement le scélérat qui trame des perfidies. Ses noirs complots seront anéantis.

12Dieu vous a formés de terre et d’eau. Il vous a donné les sexes. Il sait ce qui est caché dans le sein de la mer, et ce qu’elle doit enfanter. Il n’abrége point la vie de l’homme. Il ne la prolonge point au delà du terme marqué dans le livre. Tous ces prodiges sont faciles à sa puissance.

13Une mer d’eau douce et salutaire, et une mer d’eau salée et amère sont bien différentes ; cependant l’une et l’autre vous fournissent une nourriture fraîche, et des perles pour votre parure. Vous y voyez les vaisseaux fendre les flots, pour vous procurer les commodités de la vie. Ces bienfaits appellent votre reconnaissance.

14Dieu fait succéder la nuit au jour, et le jour à la nuit. Il a commandé au soleil et à la lune de vous