Page:Le Coran - Traduction de Savary, volume 1, 1821.djvu/237

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


partie de la loi qui vous avait été défendue. Dieu m’a donné la puissance des miracles. Craignez-le et obéissez-moi. Il est mon Seigneur et le vôtre. Servez-le, c’est le chemin du salut.

Jésus ayant connu la perfidie des juifs s’écria : Qui m’aidera à étendre la religion divine ? Nous serons les ministres du Seigneur, répondirent les apôtres ; nous croyons en lui, et vous rendrez témoignage de notre foi.

Seigneur, nous croyons au livre que tu as envoyé ; nous suivons ton apôtre ; écris-nous avec ceux qui te rendent témoignage.

Les juifs furent perfides envers Jésus. Dieu trompa leur perfidie. Il est plus puissant que les fourbes.

Dieu dit à Jésus : Je t’enverrai la mort, je t’élèverai à moi. Tu seras séparé des infidèles. Ceux qui t’ont suivi seront élevés au-dessus d’eux, jusqu’au jour du jugement. Vous reparaîtrez tous devant mon tribunal, et je jugerai vos différens.

Je punirai rigoureusement les infidèles dans ce monde et dans l’autre. Ils n’auront plus de secours à attendre.

Les croyans qui auront fait le bien, en recevront la récompense des mains de l’éternel qui hait les méchans.

Nous te révélons ces vérités tirées des signes et du souvenir du sage.

Jésus est aux yeux du Très-Haut un homme comme Adam. Adam fut créé de poussière. Dieu lui dit : Sois, et il fut.

Ces paroles sont la vérité venues du ciel. Garde-toi d’en douter.

Dis à ceux qui la combattront, après la science