Page:Le Goffic - Poésies complètes, 1922.djvu/137

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.




À Jean Le Fustec.


    Près des Vieux-Étangs il y a une roche bleue, — Une roche bleue et ronde appelée la Pierre de l’Hélas.
    Et, sur cette roche-là, qui se repose un moment — En reste pour toute sa vie déjoyeux et languissant.
    Maintes fois j’ai vu voler vers l’étang, — J’ai vu maintes fois s’en venir une jeune tourterelle :