Page:Le Goffic - Poésies complètes, 1922.djvu/222

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



Bordighère,
Ospedaletti,
Je vous vis naguère
Blancs de confetti.

Nice, Canne,
Menton, Taggia,
Que de Roxelane
Et d’Ophélia

Vous m’offrîtes,
Au subtil relent
D’ail, de pâtes frites
Et d’ylang-ylang !
 
Vieille Antibe,
Où l’enfant gaulois
Deux fois, dit le scribe,
Dansa, plut deux fois,
 
Salut, veuve
D’un passé trop lourd
Pour l’épaule neuve
De ton clair faubourg !