Page:Le Goffic - Poésies complètes, 1922.djvu/228

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



DIALOGUE PENDANT LA MONTÉE


Pour Sébastien-Charles Lecomte.


Qu’il fait noir, ô Zenon, et que la côte est dure !…
— Va tout de même ton chemin
Et dis-toi que le jour le plus sombre ne dure
Que jusqu’au lendemain.