Page:Le Nismois - L’Armée de volupté, 1900.djvu/19

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 15 —


de mariage : mon mari m’aimait trop, et… ça me plaisait. La robustesse ne sauve pas l’homme dans un amour excessif. Le vôtre… me tracasse, et… je ne veux pas que vous mouriez.

Il y avait foule au Moulin-Rouge et le sexe abondait.

— À moi les femmes, une femme, dit Émile serrant la main du peintre Glomiret, aperçu dès les premiers pas.

— Une femme, vous cherchez une femme par ici. Vous !

— Ici ou ailleurs, ne sont-elles pas toutes pareilles.

— Certes oui, toutes des rosses.

— Ne dites pas ça ; toutes, objets à plaisir, et je ne veux pas autre chose.

— Si vous êtes en verve pour une aventure, vous tombez du ciel.

— Une aventure m’effraierait ! Des cuisses, des fesses, des seins, je n’exige rien de plus, le tout assaisonné de joyeuse humeur, sans trop de dindonnerie.

— Diable, le phénix pour ces lieux-ci ! Hasardez l’aventure.

— Qu’est-ce ?

— Une rousse vénitienne, extrême