Page:Le Parnassiculet contemporain, 1872.djvu/33

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.






LE


PARNASSICULET


CONTEMPORAIN


__________



AVATAR


Près du Tigre, sous des papillons mouvants,
Dans un jardin de marbre où chante une piscine,
Autrefois je dormis. Une jeune Abyssine
Fort chaste m’enivrait de ses baisers savants.

Plus tard, dans mes palais, des condamnés vivants
flambaient très clair, enduits de poix et de résine,
Et les fleurs embaumaient. — J’ai forcé des couvents
Et des nonnes, sous une armure sarrasine,