Page:Le Play, L’Organisation De La Famille, 1884.djvu/26

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

sent du moins les maux de la patrie mettre mes concitoyens en garde contre les erreurs dominantes, et les rendre plus aptes à distinguer le vrai d’avec le faux ! Puissent-ils ramener à l’enseignement pratique des Autorités sociales les cœurs généreux qu’égarent depuis si longtemps les sophismes de J.-J. Rousseau et les théories de la révolution !

POST-SCRIPTUM DE JUILLET 1874

Les vœux que j’exprimais en 1871 commencent à se réaliser. Les amis inconnus auxquels plusieurs fois déjà j’ai fait appel[1] surgissent plus nombreux que jamais pour concourir au salut de la patrie et à la paix sociale de l’Occident. Cet appui me vient surtout, comme précédemment, des propriétaires ruraux, des commerçants et des manufacturiers ; en ce moment, il se manifeste, non plus seulement par des paroles, mais par des actions et notamment par la fondation d’Unions locales vouées, avec des principes communs et aussi en toute indépendance, à la

  1. La Réforme sociale, 8, V.