Page:Le Voyage des princes fortunez - Beroalde, 1610.pdf/163

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
130
Le uoyage des Princes


eſtoit ennuyee de ſon abſence : & de faict, on ne la penſoit pas là, car quand elle partit, elle feignit aller en Nabadonce pour voir l’hermitage d’honneur, au lieu dequoy elle auoit eſleu ce lieu qui iadis auoit eſté bien habité ; meſmes de ſes ayeux, qui en eſtoient Seigneurs, mais l’iſle fut depeuplee par vne peur qu’eurent les habitans pour la generale aſſemblee des ſerpens qui s’y fit, l’an de la conionction des 4 planettes. La raiſon pour laquelle ceſte Dames arreſta icy fut, que outre que c’eſtoit ſon bien, le deſir qu’elle auoit d’attraper le Baſilique qui s’y trouue, & notamment en l’aſſemblee generale, elle ſcauoit le moyen qu’il falloit tenir pour ſe preſeruer, & pour prendre des ſerpens, à quoy elle auoit auſſi inſtruit ſa fille, & auec ceſte induſtrie elles attendoient l’heure oportune, patientant iuſques à la rencontre deſiree. Batuliree fournit au medecin tout ce dont il auoit affaire, & tandis qu’ils furent en ſemble luy communica force beaux & ſignalez ſecrets.

_________________________________________________________________


DESSEIN QVINZIESME.


Amours de Beleador & Carinthee ſous l’ombre de ce nom Ierotermia. Prier d’amour ſans eſtre refuſé. Diſcretion.


{{Lettrine|E}N ceſte meſme ſaiſon, & que toute ceſte cōpagnie eſtoit reſolue au plaiſir preſent, & ceux de Sobare auec les Fortunés deſireux de partir au pluſtoſt : les affaires du medecin eſtans ſuc-