Page:Le Voyage des princes fortunez - Beroalde, 1610.pdf/86

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
53
fortunez. Entreprise I.


gens là pour de bonnes raiſons qu’ils lui diroient. Pour ayder à ceſte feinte, il courut vn bruit, qu’en haſte ils eſtoyent montez ſur vn vaiſſeau qui paſſoit en Claura, où ils auoyent expreſſemēt affaire.

_________________________________________________________________


DESSEIN SIXIESME.


L’ambaſſadeur de Nabadonce eſt bien receu & ſatisfaict de ceux de Sympſiquee. Les Fortunez partent pour aller à leurs deſirs. Conditions des Inſulaires.



LE Roy de Nabadonce auoit fait baſtir en vn endroit fort propre, vn palais de plaiſance le plus agreable du monde, qu’il nomma l’Hermitage d’Honneur, ce qui eſtoit deſia diuulgué, tant en Sympſiquee qu’autres infinis endroits. Ce Roy deſirant rendre ceſte maiſon toute accomplie, enuoyoit partout à la recherche de toutes raretez & excellences, & pour en auoir de ceſte iſle y auoit enuoyé vn Ambaſſadeur bien ſuyui : Nous le viſmes ſortir de ſon vaiſſeau en ordre & compagnie magnifique. Cet Ambaſſadeur fut receu, ſelō la qualité de ſon Roy de la part duquel ayǎt fait entendre qu’il deſiroit cōmuniquer auec le Roy & les Princes de Sympſiquee, il fut reſpōdu que le Conſeil y auiſeroit, & que l’on le rēdroit contāt, le conſeil donc ayant eſté aſſemblé, iour fut decerné à l’Ambaſſadeur, & cepēdant on lui dōna le plaiſir de toutes les belles ſingularitez. Le iour & l’heure de l’aſſignation, l’Ambaſſadeur


D iij