Page:Le mécanisme du toucher, Marie Jaëll.pdf/13

La bibliothèque libre.
Cette page a été validée par deux contributeurs.
 Les corrections sont expliquées en page de discussion


préface

La réforme de l’enseignement musical sur une base scientifique n’est plus aujourd’hui qu’une question de temps. Des faits sûrement acquis s’opposent à ce qu’on persévère dans la pratique de moyens insuffisants, erronés.

Grâce à l’analyse expérimentale, les influences multiples exercées par le toucher de l’artiste sur le caractère de l’enfoncement de la touche, sont expliquées. Et puisqu’on ne s’étonne pas de ce qu’une série de balances maintenues en équilibre puissent transmettre des poids subtilement différenciés permettant d’établir les rapports les plus complexes, pourquoi s’étonnerait-on de ce que la façon de toucher un clavier permette de produire les sonorités les plus variées, discordantes ou harmonieuses ; car le mécanisme du clavier fonctionne comme celui de balances susceptibles de mesurer les diversités d’attou-