Page:Le peintre graveur-volume 1.djvu/11

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ils sentoient la privation avec d’autant plus de regret qu’ils leur étoient absolument nécessaires pour connoitre le nombre des pièces que chaque maître nous a laissées, pour se tenir en garde contre les copies qu’on en a faites , enfin pour faciliter les recherches à ceux qui désirent ces morceaux , et à ceux qui doivent les leur procurer.

Tels sont les motifs qui nous ont engagé à entreprendre l’ouvrage dont nous présentons le premier volume au public.

Intimement persuadé , qu’une description systématique des estampes faites par les peintres de toutes les écoles, depuis l’origine de l’art de la gravure jusqu’à nos jours, ne peut être l’entreprise d’un seul individu, nous avons cru rendre nos efforts plus utiles , en les employant à publier successivement des descriptions des oeuvres de différens peintres , ne nous assujetissant ni à école, ni à chronologie, mais ayant seulement pour règle de choisir les artistes dont les estampes sont principale-